Le blog de Lizzie Crowdagger

Ici, je discute écriture et auto-édition, fanzines et livres numériques, fantasy et fantastique, féminisme et luttes LGBT ; et puis de mes livres aussi quand même pas mal
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Sortie de La sorcellerie est un sport de combat

, 21:15

La sorcellerie est un sport de combat : les tribulations de lesbiennes hooligans face à un sorcier nazi

La sorcellerie est un sport de combat  est sorti ! Ce roman est disponible en version numérique (ebook) à prix libre sur mon site, et à 2,99€ sur la plupart des plate-formes comme Amazon, Kobo, etc. Une version papier (livre broché) est également disponible pour 19€ et peut être commandée sur Amazon ou dans la librairie de votre choix.

Plongez dès maintenant dans ces tribulations de lesbiennes hooligans face à un sorcier nazi !

Quatrième de couverture

Le vieux monde se meurt, le nouveau tarde à émerger et dans ce clair-obscur surgissent les monstres. Elles sont prêtes à les recevoir.

À une époque, Razor était une sorcière, mais elle se tient maintenant aussi loin que possible de tout ce qui relève du surnaturel. Elle n’aspire qu’à boire des coups avec ses copines lesbiennes en écoutant de la musique et en tâchant de vivre avec ses problèmes d’anxiété.

Lorsqu’une nana qu’elle a rencontrée en soirée a non seulement le mauvais gout de se faire sauvagement trucider, mais aussi celui de se relever d’entre les morts sans le moindre souvenir, Razor, embêtée, se retrouve bien obligée de lui proposer son aide.

Devoir baby-sitter une toute nouvelle vampire n’est pas ce qu’elle avait prévu mais reste dans ses cordes. Ce qui l’inquiète plus, c’est que les assassins risquent bien de vouloir finir leur travail.

Razor va devoir, à nouveau, faire appel à ses connaissances occultes et enfiler ses bottes de combat. Elle est, cependant, loin de se douter que l’ennemi auquel elle devra faire face, en plus de sortir des heures les plus sombres de l’histoire, a des comptes touts personnels à régler avec elle.

Heureusement, Razor n’est pas seule, et elle pourra compter sur le soutien de ses amies qui, à défaut d’avoir beaucoup d’expertise en tueurs surnaturels, sauront au moins faire preuve d’enthousiasme face à l’adversité.

« Au pire, il n’y aura qu’à se rabattre sur des vieux slogans : mieux vaut une seconde debout que toute une vie à genoux, vivre libre ou mourir, et autres conneries dans le genre. »

Lire la suite...

Infos diverses

, 23:45

Bon, ça y est, j’ai déjà un peu raté ma bonne résolution 2020 de tenir ce blog un peu plus à jour…

Voici cependant, pour compenser un peu les billets que je n’ai pas écrits, quelques infos diverses :

Interview sur le site Plumes au vent

J’ai eu le plaisir de répondre à quelques questions pour le site Plumes au vent. Vous pouvez retrouver toute l’interview ici.

Celsius 1312

Comme vous l’aviez peut-être remarqué dans un précédent billet de blog, les commentaires de gens qui sacralisent le livre pour dénoncer les enseignants qui jetaient des manuels scolaires m’avaient un poil soulée. Ça m’a donné l’inspiration pour écrire une courte nouvelle de science-fiction, Celsius 1312.

La sorcellerie est un sport de combat

Je devrais normalement faire un autre billet plus détaillé dans les prochains jours, mais La sorcellerie est un sport de combat (pré-publié sur Tipeee comme saison 1 de Lacets rouges & magie noire, même si le format saison a un peu disparu) sortira enfin officiellement début mars. Vous pouvez retrouver toutes les informations sur la page dédiée sur mon site.

Punk is undead est maintenant disponible à prix libre intégral (y compris gratuitement)

, 18:45

punk_is_undead.pngPunk is undead, l’intégrale de la saison 1 de La chair & le sang, est maintenant disponible à prix libre intégral, y compris gratuitement si vous êtes pauvre, ou un·e gros·se radine, ou si vous  nesavez pas trop ce que ça vaut, ou…. bref, vous pouvez le pécho gratos si vous voulez.

(Évidemment, ça ne s’applique que pour la version numérique, parce que pour le livre papier ce serait un peu plus compliqué, mais ça n’empêche pas qu’il en existe aussi une version brochée si vous préférez ce format.)

Quatrième de couverture

Je m’appelle Jessica, je viens d’emménager dans une nouvelle ville, et je cherche juste à faire comme tout le monde : trouver un travail, rencontrer l’amour, et avoir une vie stable et satisfaisante.

Sauf que mes seules opportunités professionnelles sont de bosser pour des vampires, que la voisine sur laquelle j’ai un crush est une skinhead louve-garou, et que mes tendances masochistes ne sont pas toujours très bien comprises.

Lorsque des gens commencent à se faire descendre autour de moi, je ne suis pas très surprise. La seule chose de stable dans ma vie, c’est bien ma capacité à attirer les emmerdes.

Pourquoi donc ?

Alors vous vous demanderez peut-être : mais pourquoi donc ? Tu ne penses pas que ton travail mérite salaire ? Si c’est gratuit, ne suis-je pas le produit ?

Il y a plusieurs raison, et si ça tombe en période de grosse grève ce n’est pas complètement par hasard, puisque j’ai hésité un moment à rendre ce texte disponible gratuitement pendant cette période en invitant à donner à la place à une caisse de grève. Au final, je ne pensais pas que ça servirait à grand-chose vu qu’il n’y avait pas des milliers de vente du bouquin à la base via mon site et j’ai un peu laissé tomber l’idée un moment.

Sauf qu’en fait, je ne vends pas spécialement énormément de bouquins en auto-édition, et ce ne sont pas les quelques royalties que me verse Amazon qui vont  changer grand-chose à mes revenus. Les abonné·e·s à ma page Tipeee me permettent heureusement d’avoir un complément un peu plus conséquent et un peu plus stable, et je vous remercie vraiment pour ça. Il se trouve que ce n’est pas spécialement lié à des ventes et que ça n’introduit pas forcément un besoin de limiter l’accès pour les gens qui ne peuvent ou ne veulent pas payer.

Et il se trouve que je pense que rendre la « culture » (qui me paraît un bien grand mot pour parler de ce que je fais) accessible à tou·te·s est quelque chose d’important, et en particulier quand ça visibilise des personnages et des thématiques qu’on ne retrouve pas forcément partout (LGBT au hasard). Même à un prix modique, le fait de devoir passer par Paypal ou avoir une carte bleue peut être bloquant pour plein de gens. Je suis aussi plutôt partisane des licences libres, et je pense mettre Punk is undead sous licence Creative Commons (comme le sont déjà un certain nombre de mes autres textes) quand j’aurai moins la flemme.

Je me suis aussi demandée pourquoi je vendais les livres en version numérique sur mon site, parce qu’en fait ça n’a rien d’évident et, longtemps, je me suis contentée de mettre les textes complètement gratuitement sans en chercher aucune rémunération. Et si, bien sûr, il y a la question de cette rémunération et de ce que ça implique (puisqu’on est dans un monde où les choses sont payantes et que je n’ai pas de gros revenus en-dehors de cette activité), je pense qu’il y avait aussi un aspect lié à ce que c’est que d’être une « vraie » autrice, de rentrer dans les clous de ce que font les « professionnels », etc, et qu’en fait ça ne correspond pas à ce que je veux.

Ça rejoint une discussion que j’ai eue récemment sur le fait de chercher de plus en plus à monétiser dès qu’on fait quelque chose, et il me semble que si l’argument du « je n’ai pas envie de travailler gratuitement » est légitime, faire des choses et partager en-dehors du marché l’est aussi. Alors, certes, en proposant un prix libre et un appel à me soutenir si vous aimez plutôt qu’une gratuité totale, je ne me mets pas vraiment hors du marché, mais j’ai l’impression que ça me permet de placer mon travail de création dans un entre-deux qui me paraît plus confortable.

Bref

Bref, je crois que j’ai un peu tiré un deuil sur ma capacité à « vivre » de l’écriture et à être une « vraie écrivaine professionnelle » et je me dis que, tant qu’à faire, autant partager et vous permettre de partager. Ça n’empêche pas que je suis très heureuse quand des personnes me soutiennent financièrement parce qu’elles ont apprécié ce que j’écris, que je préfère parler de prix libre que de gratuité, et que par ailleurs je continuerai à proposer ce livre (comme je le fais déjà pour Pas tout à fait des hommes, par exemple) à la vente sur les plate-formes de vente comme Amazon et Kobo, parce qu’elles ont plus d’audience que moi, ce qui rend compliqué d’y être tout à fait absente, et que je n’ai pas envie de bosser gratos pour elles pour autant (et de toute façon elles n’ont pas l’option « prix libre »).

Je pense que je ferai la même chose pour ce qui correspondra à la saison 1 de Lacets rouges & magie noire (qu’il est d’ailleurs plus que temps que je sorte), peut-être pas dès le début (parce que pour chaque livre j’ai toujours l’espoir insensé que celui-ci va percer de ouf et me rendre riche et de droite), mais assez rapidement.

En attendant, bonne lecture pour les gens qui lisent, bonne grève pour les gens qui grèvent, bonne fêtes pour les gens qui fêtent et à la prochaine.

Sortie de Punk is Undead, intégrale de la saison 1 de La chair & le sang

, 21:34

Aujourd’hui c’est la sortie “officielle” de Punk is undead, l’intégrale de la saison 1 de la série de fantasy urbaine lesbienne La chair & le sang, maintenant disponible en ebook (prix libre sur mon site — 5€ ailleurs) et papier (20€).
 
Punk is undead

 

 
Pour la première fois pour la version papier d’un de mes bouquins auto-édité, il devrait être possible de le commander en librairie sans passer par Amazon! Par exemple sur Place des libraires ou (normalement) à peu près n’importe où ailleurs (pour peu que le « n’importe où » en question soit une librairie, ça aide un peu). 
 
(Je dis « devrait »  parce que je n’ai pas encore trop pu tester mais visiblement c’est au moins c’est enregistré dans les bases de données. Aussi, notons qu’il ne s’agit pas tout à fait la même version parce que les formats de livres ne peuvent pas être les mêmes ; donc c’est une édition où le livre est un peu plus large et fait du coup un peu moins de pages comparé à la version Amazon. Mais le prix et le contenu sont les mêmes)

Festival Dangereuses lectrices à Rennes le 28 et 29 septembre

, 21:54

J’ai le plaisir, l’honneur, et le retard de vous annoncer que je serai à Rennes le week-end prochain dans le cadre du festival Dangereuses lectrices. Ce sera donc aux ateliers du vent, à Rennes, le samedi et dimanche 28 et 29 septembre.

Expression profondément intime, l’écriture, et son corollaire la lecture, n’en sont pas moins des manières d’être au monde, d’en absorber les remous et les bouleversements et de les analyser. À l’aube d’un moment que nous croyons charnière dans la prise en compte de la parole des femmes, nous avons voulu créer un espace autour des écrits de femmes, des écrits féministes, à travers leurs auteur·ice·s et leurs lecteur·ice·s, et imaginer un temps de dialogue.

Le festival Dangereuses Lectrices est résolument féministe, et croit en l’écriture et la lecture comme deux activités fondamentalement émancipatrices pour tou·te·s. Le festival porte également une revendication à l’intersectionnalité des luttes et aura donc une attention toute particulière à ce que les personnes L.G.B.T., racisées, handicapées, économiquement défavorisées soient représentées, tant dans sa programmation qu’au travers d’une politique d’accès adaptée.

Pour voir toute la programmation, c’est ici. Je participerai notamment à une séance de lectures le samedi à 18h, et à une table ronde autour de la sorcière dans la fiction le samedi à 14h.

À bientôt peut-être !

Mise à jour du Crowpack, archive de livres électroniques gratuits

, 14:54

logo.pngSi vous avez eu une liseuse à Noël (ou pas), j’ai fait une petite mise à jour du Crowpack, qui passe maintenant en version 1.1.0. Pour rappel, le Crowpack contient mes textes disponibles sous licence Creative Commons - By - ShareAlike. C’est donc une petite collection d’ebooks gratuits (ou, plus exactement, à prix libre, puisque vous êtes invité·e à faire un don), contenant des nouvelles/romans fantastiques, science-fiction et fantasy.

Le Crowpack vous propose une archive zip contenant, au choix, tous ces textes au format EPUB, PDF ou HTML.

L’ensemble de ces textes est disponible sur Github. Vous pouvez reproduire et modifier ces textes selon les conditions de la licence.

Cette version 1.1.0 n’inclut pas de gros changements, mais apporte quelques petites corrections apportées à certains textes, ainsi que l’ajout de la fiction interactive Fraiche et dispo (uniquement en version HTML, puisque le EPUB et le PDF ne permettent pas trop l’interactivité).

Pour télécharger le Crowpack (gratuitement ou en faisant un don), c’est ici.

Dans sa version 1.1.0, le Crowpack inclut les textes suivants :

 

Actualités de septembre

, 10:03

Coucou !

Voici quelques petites infos pour celles et ceux qui suivent ce que je fais en terme d’écriture et tout et tout.  Aussi, oui, je sais, le 29 septembre c’est un peu tard pour annoncer les actualités de septembre mais bon euh ça va.

À venir : La descente de lit, dimanche 30 septembre (Lyon)

La descente de lit, ce sera demain 30 septembre de 14h à 21h à l’Atelier des Canulars (91 rue Montesquieu, Lyon). Il y a aura des ateliers d’écriture, un autel de coupage/collage, des distros des zines/gravures/brochures/trucs, puis des lectures et open mic. Normalement je devrais y être avec quelques zines, autocs et autres bouquins, mais peut-être pas dès le début, ça dépendre d’à quelle heure se fait ma descente de lit à moi aussi. 

Sorti ce mois-ci : Lacets rouges & magie noire, épisode 4

Le quatrième épisode de Lacets rouges & magie noire, intitulé « Ni oubi ni pardon », est sorti ce mois-ci. Comme les précédents, il est disponible en version numérique et/ou fanzine pour les abonné·e·s Tipeee. Donc si vous avez envie de lire une série de fantasy urbaine lesbienne avec des skinheads, de la sorcellerie, des gros calibres et de la Clio tunée, vous savez ce qu’il vous reste à faire ! Abonnement numérique à partir d’1€ par mois, abonnement papier à partir de 5€ par mois.

Aussi sorti ce mois-ci : Fraiche et dispo, une fiction interactive

Sinon, j’ai aussi publié il y a quelques jours Fraiche et dispo, une petite fiction interactive située dans le même univers qu’Enfants de Mars et de Vénus. Une fiction interactive, c’est un peu comme un livre dont vous êtes l’héroïne, sauf que voilà c’est numérique et 2.0 et tout et tout. Si ça vous intéresse d’y jeter un œil, c’est gratos et c’est ici.

That’s all folks !

Voilà, c’est tout pour cette fois, cœur et oi!,

Lizzie

 

Pour ne rien rater (enfin quand je pense à envoyer des mails) des nouveautés de ce que je fabrique, vous pouvez vous inscrire à ma liste de diffusion (faible trafic)

Intergalactiques de Lyon : tables rondes et dédicaces ce samedi et dimanche 21/22 avril

, 12:10

Les Intergalactiques de Lyon, c’est en ce moment, avec plein d’événements autour de la science-fiction, que ce soit au cinéma ou dans la littérature. Pour cette année 2018, la thématique est orientée sur le féminisme, avec beaucoup de tables rondes qui parleront de la représentation des femmes dans ce genre, de l’hyper-sexualisation, de femmes scientifiques, etc.

Dans ce cadre, je suis très contente et honorée de vous annoncer (un peu tardivement, oups) que je serai présente ce week-end du 21 et 22 avril, pour des dédicaces mais aussi deux tables rondes le samedi 21 avril à 16h et 18h, respectivement sur Le cinéma de Science-fiction & les femmes et Entre hypersexualisation & objectification : quelle représentation des femmes dans le récit de science fiction ?

À bientôt ! <3

Space Aliens Support The Strike

, 13:08

Space Aliens Support The StrikeVoilà, c’est lancé ! Si vous voulez soutenir les grévistes, et au passage avoir accès à des livres numériques de science-fiction, fantasy ou fantasique (ou autre) par des auteurs et autrices qui soutiennent la grève, c’est ici : https://strike.ouvaton.org.

Il n’y a pas encore énormément de textes pour l’instant, mais un certain nombre d’auteurs et d’autrices se sont d’ores et déjà porté·e·s volontaires pour en ajouter. Si vous voulez aussi en proposer, n’hésitez pas, il est encore temps ! Et si vous faites un don dès maintenant, ne vous en faites pas, la liste sera mise à jour avec les nouveaux textes !

Et dans tous les cas, faites grève si vous pouvez, soutenez les grévistes. Ce n’est qu’un début, la lutte continue !

Auteur/autrice de l'imaginaire ? Soutiens les grévistes !

, 10:00

Au vu des grèves en cours dans le pays, et des déclarations de la ministre du travail comme quoi il faudrait que les auteurs de SF s’emparent du thème du travail, émerge l’idée de faire quelque chose du style « humble bundle » regroupant des livres numériques de thématique SF/Fantasy/Fantastique/… et dont les profits iront exclusivement pour soutenir les grévistes.

Donc si vous avez un livre numérique que vous voulez proposer dans ce cadre :

  • qui parle du travail ou pas
  • qui soit idéalement de la Science-Fiction/Fantastique/Fantasy mais on est pas hyper regardant·e·s si ça déborde un peu

N’hésitez pas à me contacter à lizzie at crowdagger point fr, pour l’instant ça se met encore en place mais on voudrait lancer ça vite !

Pour suivre les choses et avoir plus d’infos au fur et à mesure que ça se met en place : https://strike.ouvaton.org/

Initial Coin Offering : le Croaaaa, nouvelle crypto-monnaie écologique utilisant une alternative à la blockchain

, 00:04

COMMUNIQUÉ DE PRESSE — POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Lizzie Crowdagger est heureuse de vous annoncer la création d’une nouvelle crypto-monnaie écologique, fonctionnant grâce au principe innovant de la cyclechain, une alternative révolutionnaire à la blockhain : le CROAAAA.

« Marre des “coin” ? Passez au “croaaaa” ! »

Une Initiial Coin Offering est en cours, et vous permettra d’acheter pendant une semaine un croaaaa pour uniquement 20 euros !

Un croaaa, nouvelle cryptomonnaie révolutionnaire et disruptive

Pas convaincu·e par l’aspect révolutionnaire et disruptif du croaaaa ? Lisez la suite !

La blockchain, une méthode obsolète, coûteuse et anti-écologique

La plupart des crypto-monnaies actuelles fonctionnent selon le principe de la blockchain. Si celui a des intérêts, notamment en matière de décentralisation, elle s’avère extrêmement coûteuse en temps de calcul et par conséquent est une aberration écologique : la sécurité dépend en effet de la capacité à participer à une « preuve de calcul », c’est-à-dire une course à la montre absurde qui fait simplement consommer du temps de calcul CPU dans l’espoir de « miner » quelques piécettes.

Le croaaaa, une alternative écologique

À l’oppoosé, via un procédé révolutionnaire (12 brevets ont été déposés), le Croaaaa fonctionne sur un principe très différent. Il s’agit en effet d’émettre des tokens qui peuvent être échangés sans avoir à passer par une vérification coûteuse et poussée. Pour cela, le principe est très simple : il s’agit de l’idée de paper-printed-token®, jeton imprimé sur papier, qui peut être échangé directement d’individu à undividu ou de commerce à commerce. La communauté grandissante d’utilisateurs de Croaaaa utilise informellement le terme « billet ».

Un temps de validation réduit à zéro

Les crypto-monnaies existantes demandent un certain délai de validation pour confirmer une transaction, le temps que celle-ci soit ajouté dans la blockchain et de vous assurer que cette version de la blockhain est bien celle qui va perdurer. Ce temps prend au minimum plusieurs minutes, quand ce n’est pas plusieurs heures. Avec le Croaaaa, aucun délai d’attente : il vous suffit de tendre votre paper-printed-token à son destinaire, et celui-ci peut l’empocher !

Un anonymat garanti et une décentralisation complète !

La plupart des cryptomonnaies de moindre envergure, comme le Bitcoin, imposent d’inscrire vos identifiants dans la blockchain pour valider une transaction. Même si celui-ci est supposé rester anonyme, en pratique cela peut permettre dans certains cas de pister toutes vos transactions !

Le Croaaaa évite complètement cela : pour valider une transaction, il suffit de donner le paper-printed-token au vendeur. Aucun risque d’être tracé ainsi ! Le processus permet aussi une plus forte décentralisation, puisqu’il ne nécessite même pas de connexion à Internet !<

Une sécurité à toute épreuve grâce à la cyclechain

Pour garantir la sécurité des transactions et vous assurer que le paper-printed-token que l’on vous remet en échange d’un biais ou d’un service correspond bien à la réalité et n’est pas un faux, le Croaaa introduit le principe révolutionnaire de la cyclechain, communémment appelée « triplex » dans la communauté Croaaaa. L’idée est simple et efficace : si quelqu’un produit des faux paper—printed-tokens, vous pouvez utiliser d’une chaine de vélo (ou une triplex) pour récupérer vos biens et vous assurer que l’individu ne recommence pas. Pas besoin de temps de calcul et de faire surchauffer des fermes de calcul, une alternative écologique et équitable !

Peur de la spéculation ? Une monnaie adossée à une valeur sûre !

Pour assurer sa stabilité financière, le Croaaaa est adossée à une valeur sûre : le livre papier. Et pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit de l’intégrale à venir de la saison 1 de La chair & le sang, par Lizzie Crowdagger. Un Croaaaa pourra donc être échangé (frais de port non compris) contre un exemplaire papier de ce livre.

La chair & le sang, série de romance paranormale lesbienne
Pas de crainte de dévaluation : un Croaaaa pourra toujours être échangé contre l’intégrale papier de La chair & le sang !

Historiquement, beaucoup de monnaies étaient addossées à une valeur physique, comme l’or. Cela avait des avantages, et des inconvénients.>

L’avantage premier d’adosser le Croaaaa à un tel livre est qu’il n’y a pas à craindre de dévalorisation, car ce livre pourra être utile dans toutes les circonstances :

  • Fournir un divertissement si vous vous ennuyez.
  • Caler un meuble qui n’est pas tout à fait droit.
  • Planqué sous un manteau, arrêter un coup de couteau.
  • Vous réchauffer en hiver en le brûlant.
  • Vous essuyer en cas de diarrhée.

Des développements à venir !

Vous pouvez vous procurer des Croaaaa dès maintenant, et les utilier très facilement dans tous les commerces qui les acceptent, sans même avoir besoin de connexion Internet ni d’ordinateur ! Cependant, des améliorations sont d’ores et déjà prévus pour améliorer encore la facilité d’utilisation du Croaaaa. Parmi ceux-ci, le concept de centicroaaaa. L’idée est très simple : admettons qu’un vendeur vous propose un pack de six bières et que celui-ci coûte 0,5 Croaaaa. Vous n’allez tout de même pas couper un paper-priinted-token en deux ? La solution est simple, utiliser 50 centicroaaaa. Pour cela, vous pourrez typiquement proposer à quelqu’un d’échanger votre billet de un croaaaa contre deux billets de cinquante centicroaaaa. La communauté d’utilisateurs a déjà inventé une nouvelle expression pour ce processus : « faire la monnaie » !

Rejoignez la révolution Croaaaa dès maintenant !

Achetez maintenant les cinq épisodes de La chair & le sang en une seule fois

, 04:32

La chair & le sang, série de bitlit lesbienneJ’ai profité d’une refonte de mon site de vente de livres (l’apparence de ce blog reste la même, par contre) pour fournir une nouvelle option pour les personnes intéressées par la version numérique de La chair & le sang. Il est en effet maintenant possible d’acheter les cinq épisodes en une seule fois. Le tout est toujours à prix libre (vous choisissez ce que vous payez), et le premier épisode est toujours entièrement gratuit si vous voulez voir à quoi ça ressemble.

La chair & le sang : versions papiers (livres brochés) disponibles

, 21:44

La chair & le sang est une série de fantasy urbaine lesbienne, publiée en cinq épisodes en 2017. Jusqu’ici disponible uniquement au format numérique et (pour les heureu·x·ses élu·e·s) au format fanzine, voici enfin des versions « vrai livre » de ces cinq épisodes.

Je m’appelle Jessica, je viens d’emménager dans une nouvelle ville, et je cherche juste à faire comme tout le monde : trouver un travail, rencontrer l’amour, et avoir une vie stable et satisfaisante.

Sauf que mes seules opportunités professionnelles sont de bosser pour des vampires, que la voisine sur laquelle j’ai un crush est une skinhead louve-garou, et que mes tendances masochistes ne sont pas toujours très bien comprises.

Lorsque des gens commencent à se faire descendre autour de moi, je ne suis pas très surprise. La seule chose de stable dans ma vie, c’est bien ma capacité à attirer les emmerdes.

Une série de fantasy urbaine qui mêle romance lesbienne, action, enquête, le tout avec une touche punk et beaucoup d’humour.

Chaque épisode peut être commandé sur Amazon¹ pour 8€, avec des couvertures différentes pour cette édition :

Épisode 1, Les coups et les douleurs

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/4189K1al-2L._SX311_BO1,204,203,200_.jpg


Épisode 2, Good cop, bad cop

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/41eljClkUdL._SX311_BO1,204,203,200_.jpg

Épisode 3, Souffrir pour être rebelle

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51eaTWoaBvL._SX311_BO1,204,203,200_.jpg

Épisode 4, Cupidon tireur d’élite

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/41Wo%2BM1laWL._SX311_BO1,204,203,200_.jpg

Épisode 5, Plus haut que Carrero

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/41CKaZaxv%2BL._SX311_BO1,204,203,200_.jpg

¹: Oui, je sais, Amazon tout ça. Après, il est censé pouvoir être commandé par des librairies. Peut-être ?

Rencontre et discussion à la librairie Terra Nova à Toulouse le 31 janvier

, 12:48

Je suis très heureuse de vous annoncer que j’aurai la chance de visiter Toulouse le 31 janvier prochain, dans le cadre d’une rencontre à la librairie Terra Nova, à 19h.

C’est au 18 rue Gambetta, et ce sera l’occasion, au-délà de parler de mes livres, d’échanger autour de diverses choses, comme la représentation des personnages lesbiennes, gays, bis ou trans dans la fiction.

À bientôt !

Abonnements Tipeee 2018 : au programme, skinheads, lesbiennes et magie noire

, 13:27

Lacets rouges et magie noire (ou plutôt, lauriers noirs et pentacle rouge)Vu que 2017 s’est achevé depuis une bonne quinzaine de jours maintenant, et que tous les épisodes de La chair & le sang ont été publiés, il était plus que temps d’annoncer officiellement ce qui allait se passer pour 2018 concernant les abonnements Tipeee.

Lire la suite...

Billets connexes

Arrêt de la vente par correspondance de fanzines à l'unité

, 08:27

Le début d’année étant propice aux bilans et aux changements, j’ai décidé d’acter ce qui était déjà de fait un peu le cas (puisque je n’avais pas proposé l’option pour les dernières parutions) : je ne proposerai dorénavant plus de vente par correspondance de fanzine à l’unité. La page de la boutique a été mise à jour.

Cela ne concerne pas les abonnements Tipeee (où les envois sont fait de manière groupée), mais uniquement la possibilité de commander un fanzine unique sur le site à n’importe quel moment. La raison est simple : c’était trop compliqué en terme de logisitique (soit devoir garder trop de stocks inutiles chez moi, soit devoir retourner faire des impressions pour une seule commande, et dans tous les cas en général devoir faire un aller-retour à la Poste qui n’est pas à côté), et par ailleurs les frais de port rendent la chose malheureusement assez peu intéressante.

Cela ne veut pas dire que j’arrête les fanzines : ils sont toujours d’actualité pour l’abonnement Tipeee, et je compte également en proposer à la vente lors des évènements physiques, et éventuellement en laisser dans des lieux alternatifs, des infoquiosques, etc.

D’ailleurs, si vous organisez un infokiosque de ce genre, je suis toujours partante pour faire un envoi groupé d’exemplaires, ou encore vous envoyer gratuitement les fichiers PDF si vous préférez vous charger de l’impression. N’hésitez pas à me contacter : lizzie at crowdagger point fr.

 

La chair & le sang : sortie du cinquième épisode (et final), le premier est disponible gratuitement

, 12:04

Plus haut que Carrero

Plus haut que Carrero, épisode 5 de la série de fantasy urbaine lesbienne La chair & le sangPlus haut que Carrero, le cinquième et dernier épisode de la série de fantasy urbaine lesbienne La chair & le sang (à moins qu’il n’y ait un jour une saison 2) est sorti il y a maintenant quelques jours et est disonible en version numérique (livre électronique ou ebook), soit à prix libre (vous choisissez ce que vous payez) sur ce site, soit sur les plate-formes de vente en ligne.

 

Acheter sur ce site : Acheter ailleurs :
Prix libre

La chair & le sang

Pour rappel, La chair & le sang est une série de fantasy urbaine en cinq épisodes, où l’on suit les aventures de Jessica, jeune lesbienne aux tendances masochistes qui essaie d’avoir une vie normale mais a un peu de mal.

Je m’appelle Jessica, je viens d’emménager dans une nouvelle ville, et je cherche juste à faire comme tout le monde : trouver un travail, rencontrer l’amour, et avoir une vie stable et satisfaisante.

Sauf que mes seules opportunités professionnelles sont de bosser pour des vampires, que la voisine sur laquelle j’ai un crush est une skinhead louve-garou, et que mes tendances masochistes ne sont pas toujours très bien comprises ; et que la seule chose de stable dans ma vie, c’est ma capacité à attirer les emmerdes.

Le premier épisode disponible gratuitement

Si vous n’avez pas encore commencé la lecture de cette série, il n’est évidemment pas trop tard pour vous y mettre, d’autant plus que le premier épisode, Les coups et les douleurs, est maintenant téléchargeable gratuitement, soit sur ce site, soit sur Kobo, Amazon ou autre plate-forme.

Remerciements

La publication de La chair & le sang a en partie été rendue possible par toutes les personnes qui se sont abonnées sur Tipeee. Un grand merci à tous et toutes, et à l’année prochaine (qui commence bientôt) pour la pré-publication de Lacets rouges & magie noire, sur laquelle je donnerai un peu plus de détails très prochainement.

Je tiens aussi à remercier les blogueuses et blogueurs qui ont rédigé des critiques pour cette série :

Et puis, je tiens aussi à remercier toutes les personnes qui ont relayé mes écrits sur des réseaux sociaux ou ailleurs, ont rédigé des commentaires sur différentes plate-formes ; les personnes qui m’ont aimablement signalé des fautes d’orthographe (il y en a certainement toujours, oups) ; et enfin toutes les personnes avec qui on a discuté, construit, et échangé des analyses, des râleries, des délires ou des blagues qui se retrouvent forcément en partie dans ce que je peux écrire.

❤️ et ✊

Sortie de la version 0.14.0 de Crowbook, et petit retour d'expérience personnel

, 21:46

Logo du logiciel libre Crowbook, qui convertit du Markdown vers PDF, HTML et EPUBJe suis heureuse de vous annoncer la sortie de la version 0.14.0 de Crowbook.

Si vous souhaitez l’installer, le plus simple est de télécharger le binaire adapté à votre système d’exploitation (disponibles pour Linux, Windows, OS X et Free BSD).

Crowbook, c’est quoi ?

Crowbook est un logiciel libre (licence LGPL) qui convertit des livres écrits au format Markdown vers les format HTML, EPUB et PDF (en passant par LaTeX). Par rapport à d’autres équivalents, Crowbook essaie de faire un peu plus attention à la typographie, particulièrement française, et propose quelques fonctionnalités un peu particulières.

C’est ce que j’utilise maintenant pour la totalité de mes textes auto-édités, que ce soit pour la version disponible sur ce site, pour les fichiers vendus sur les plate-formes de vente en ligne, ou pour les impressions papier. Si vous voulez voir à quoi ça peut ressembler, vous pouvez regarder au hasard Pas tout à fait des hommes, en version PDF, HTML ou EPUB.

Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que cette version 0.14.0 sort quelques jours après le dernier épisode de La chair & le sang : la publication d’un texte (avec ce qu’elle implique de relecture) est aussi l’occasion de vérifier que la dernière version du logiciel fonctionne à peu près correctement et de corriger quelques bugs.

Retour sur cette expérience

Vu que j’ai déjà parlé plusieurs fois ici de ce logiciel, je ne vais pas présenter son fonctionnement plus en détail (si vous voulez en savoir plus, consultez l’article précédent), ni m’attarder sur les nouveautés depuis la dernière fois (il y en a assez peu, essentiellement des modifications cosmétiques quand on exécute Crowbook ou l’ajout de la possibilité d’ajouter une dédicace). Je voudrais plutôt revenir sur pourquoi j’ai créé ce logiciel, l’expérience que j’en tire et le futur que je vois.

Pourquoi j’ai commencé ce projet

J’utilisais déjà le format Markdown pour écrire mes romans, mais à l’époque j’utilisais le convertisseur Pandoc pour transformer les fichiers sources au format HTML, EPUB et PDF. Si vous appréciez le format Markdown, je vous recommande d’ailleurs (si ce n’est pas déjà fait) de jeter un coup d’œil à ce logiciel, capable de convertir vers et depuis beaucoup de formats.

Malgré les qualités de Pandoc, il y avait quelques petites choses qui ne me satisfaisaient pas tout à fait :

  • j’aime bien séparer mes fichiers par chapitres ; c’est possible de le faire avec Pandoc en les concaténant, mais cela me posait parfois quelques soucis (par exemple chapitre_10.md se retrouvant avant chapitre_1.md) ;
  • peu de support des normes de typographie française, comme les différentes espaces insécables.

Par ailleurs, j’avais envie de créer un nouveau projet avec le langage de programmation Rust, parce que je trouvais ce langage intéressant. Cet aspect n’est pas négligeable : sans ça, je me serais contentée d’utiliser les petits work-arounds qui fonctionnaient jusque là.

Le Dogfooding comme guide de développement

Assez rapidement, j’ai réussi (grâce à l’existence de quelques bibliothèques existantes, notamment pour parser un fichier Markdown) à avoir une version à peu près utilisable pour mes besoins personnels, et j’ai commencé (sans difficulté) à passer de Pandoc à Crowbook pour certains livres, avant de le faire pour tous (les fichiers sources Markdown de tous mes textes publiés sous licence libre sont d’ailleurs visibles sur Github).

J’ai donc commencé à utiliser Crowbook au quotidien (enfin, sauf les jours où je n’écrivais pas). En informatique, c’est la notion de dogfooding : être la première utilisatrice des logiciels qu’on développe. C’est d’ailleurs ce qui a guidé (et guide toujours) le développement : j’ajoute les fonctionnalités dont j’ai besoin ou qui pourraient m’être utiles (et parfois celles que je pense être utiles à d’autres ou qu’on me demande si ça ne nécessite pas trop de boulot).

C’est sans doute pour ça que Crowbook a évolué de manière assez différente des autres convertisseurs Markdown qui existent à ma connaissance. En dehors du fait qu’il gère censément mieux (en tout cas je l’espère) la typographie française, il contient des fonctionnalités qui peuvent sembler incongrues pour ce type de logiciel :

  • un mode proofread qui génère une copie pour la relecture en pouvant détecter les répétitions dans le texte ou en utilisant un correcteur grammatical (LanguageTool et/ou Grammalecte) ;
  • un début de support pour écrire de la fiction interactive ;
  • la possibilité d’ajouter une dédicace via la ligne de commande.

À chaque fois, cela correspondait à un besoin ou une envie personnelle, dont je ne sais pas si elle sera vraiment utile à quelqu’un d’autre, mais pour lequel moi je vois un intérêt.

Bilan en tant qu’utilisatrice

Du coup, vu que j’ai créé ce projet avant tout pour moi (même si je suis évidemment très contente s’il est utilisé par d’autres !), quel bilan j’en tire en tant qu’utilisatrice ? Est-ce que ça m’a fait gagner du temps, est-ce que ça m’a aidé pour écrire ?

(En dehors, évidemment, du fait que le temps passé à programmer n’était pas consacré à écrire de la fiction ; mais je ne suis pas sûre que ça marche mathématiquement et que j’aurais écrit plus si je ne l’avais pas fait : en tant qu’écrivaine holistique, me lancer dans des projets annexes fait partie intégrante du processus d’écriture.)

Ma foi, ça n’a pas non plus bouleversé les choses ; cela dit, le fait de pouvoir relativement simplement lancer à la fois LanguageTool et Grammalecte sur le même texte a rendu la partie correction grammaticale un peu plus facile (même si ces outils sont imparfaits, comme je l’expliquais dans un billet sur ce sujet ; cela dit, le fait qu’ils ont tendance à ne pas exactement les mêmes erreurs, pouvoir lancer les deux en parallèle n’est pas inintéressant). Peut-être que le rendu en EPUB ou HTML est un peu meilleur, au moins en ce qui concerne la typographie (pour le reste, c’est assez subjectif).

Sinon, je pense qu’il faut être réaliste et ne pas exagérer l’apport d’un logiciel sur le travail d’écriture. C’est un outil, mais ce n’est pas ça qui va écrire à ma place ou quoi que ce soit. Au mieux, ça permet d’éviter un peu de friction au moment des conversions, mais cela reste de toute façon une partie assez faible du travail.

Bilan en tant que développeuse

C’est évidemment surtout en tant que développeuse que cette expérience a été intéressante : elle m’a emmenée à connaître un peu mieux un langage de programmation, mais aussi à développer un certain nombre de bibliothèques Rust utilisables séparément (epub-builder pour créer le fichier EPUB, crowbook-text-processing pour la partie « nettoyage typographique », ou encore crowbook-intl pour l’internationalisation du programme). Ça m’a permis de m’impliquer un peu plus dans cette communauté, et y compris de participer à la RustFest de Zurich (qui était une expérience formidable <3).

Surtout, chose à laquelle je ne m’attendais pas forcément au début, il semblerait qu’il y au moins quelques autres personnes qui utilisent Crowbook, et m’ont fait des rapports de bugs, des suggestions de fonctionnalités, voire carrément des contributions au code. C’est à la fois enthousiasmant, mais aussi un peu flippant (« oups il y a des gens qui ont peut-être en fait vraiment lu mon code source dégueulasse, et j’espère vraiment qu’il n’y a pas un bug qui efface le disque dur »), et en tout cas une expérience assez nouvelle.

Et le futur ?

Quand au futur de Crowbook, je n’ai pas forcément d’idées très précises. Je sais juste que (au moins pour un moment) je compte continuer à l’utiliser pour mes textes, et que ça impliquera sans doute la correction de quelques bugs l’ajout de nouvelles fonctionnalités au fil de l’eau. J’aimerais bien essayer de proposer une interface graphique mais je ne sais pas trop comment le faire et ça sort de mon domaine de compétences (non pas que le reste de Crowbook en faisait vraiment partie à la base, cela dit).

J’aimerais également sortir une version 1.0 dans pas trop longtemps, mais ça implique un peu de travail de nettoyage de code et de rédaction de documentation (notamment pour que celle-ci soit disponible aussi en français) avant.

Et puis, il s’agit d’un logiciel libre, et je suis évidemment ouverte aux contributions.

Bref, je vais continuer à m’occuper un peu de Crowbook, même si ce sera sans doute de manière moins intensive qu’à ses débuts, au moins pour mes besoins personnels. Et vous l’utilisez également et qu’il vous est utile, j’en serais très contente <3


Si vous aimez ce que j’écris (qu’il s’agisse de fiction ou de code), vous pouvez me soutenir en vous abonnant (à partir d’1€ par mois) sur Tipeee, et vous aurez en contrepartie accès à des textes inédits (et des zines à partir de 5€ par mois !).

Abonnez-vous sur : tipeee

Pour être tenu·e au courant de mes dernières parutions, vous pouvez vous inscrire à ma liste de diffusion (faible trafic, pas plus d’un message par mois) :

Sortie du dernier épisode de La chair & le sang... et après ?

, 13:02

Sortie du dernier épisode de La chair & le sang

Plus haut que Carrero, épisode 5 de la série de fantasy urbaine lesbienne La chair & le sangAvec un peu de retard (désolée !), Plus haut que Carrero, le dernier épisode de La chair & le sang, est enfin sorti et est disponible en version numérique pour les abonné·e·s Tipeee. (Si vous êtes abonné·e et que vous avez des soucis pour accéder aux fichiers, n’hésitez pas à me le signaler.)

L’impression et l’envoi des fanzines (pour les abonné·e·s papier) se fera dans la première quinzaine de décembre, histoire de me laisser le temps de refaire une ou deux relectures supplémentaires au cas où.

Quant aux personnes qui préfèrent passer par Amazon et compagnie, la version numérique sortira sur les grosses plate-forme le 21 décembre.

Petit bilan

Je suis assez contente (et soulagée) d’être arrivée à la fin de l’écriture de cette saison. Ça m’aura pris plus de travail que ce que j’avais estimé (comme toujours), et le dernier épisode est soti avec un peu de retard, mais dans l’ensemble je suis assez satisfaite d’avoir réussi à faire à peu près ce que j’avais prévu de faire, même si la contrainte que ça m’imposait était un peu plus éprouvante que je ne le pensais.

Au passage, un gros merci et plein de ❤️ aux 26 personnes qui me soutiennent actuellement sur Tipeee, ainsi qu’à toutes les autres qui l’ont fait de différentes manières (en achetant les versions numériques ou fanzines par d’autres biais, en achetant d’autres livres, en relayant mon travail ou encore en me donnant des conseils avisés).

En particulier, je suis assez contente d’avoir expérimenté d’autres formes de diffusion que ce à quoi j’étais habituée, et en particulier le format fanzine. J’ai été assez frustrée de devoir proposer des tarifs assez prohibitifs pour les envois postaux, mais par contre ça permet de proposer des versions papier à prix libre dans des événements locaux, ce qui est plus chouette. (D’ailleurs, si vous tenez des distros, n’hésitez pas à me contacter si vous avez envie de proposer ces zines, il y a moyen de s’arranger pour faire un envoi groupé ou éventuellement profiter d’un voyage dans la région pour que ça coûte moins cher, voire que je vous envoie les maquettes pour que vous puissiez imprimer sur place.)

Et après ?

Bon, tout cela, c’est bien beau, mais on parle de l’année actuelle qui est en train de se terminer… mais quid de l’an prochain ?

Comme je le disais, j’ai trouvé que tenir le format d’un épisode tous les deux mois était quelque chose d’assez éprouvant et qui demande une certaine discipline que je n’ai pas vraiment.

En toute logique j’ai décidé… de rempiler pour 2018. Cette fois-ci, la série que vous pourrez découvrir s’intitulera Lacets rouge & magie noire  (oui, je me suis découvert une vraie passion pour l’esperluette dans les titres). Située dans le butchiverse, c’est-à-dire le même univers qu’Une autobiographie transsexuelle (avec des vampires) et La chair & le sang, on y suivra un petit crew de lesbiennes skinheads confrontées à des vampires staliniens, sorciers nazis et autres joyeusetés. Certains personnages d’Une autobiographie transsexuelle (avec des vampires) pourraient d’ailleurs faire une petite apparition…

Quant au futur pour La chair & le sang, je vais laisser Jessica se reposer un moment, elle l’a bien mérité. J’aimerais tout de même essayer de voir s’il est possible de proposer une version « vrai livre » correspondant à l’intégrale de la saison 1, mais quelle que soit la forme que ça prendra, ce ne sera sans doute pas pour tout de suite.

Oh, et oui, j’ai parlé de « saison 1 », ce qui pourrait laisser envisager la possibilité d’une saison 2 un jour. Cela dit, j’ai eu plein d’idées de suites qui ne se sont jamais concrétisées, donc c’est à prendre avec des pincettes. Mais si les astres sont favorables…

Le 5 novembre : Paris Game Queer au RESET

, 19:29

Souviens-toi, souviens-toi du 5 novembre…

… parce qu’à Paris c’est la Paris Game Queer au RESET !

Au programme :

  • Toute la journée jusqu’à 16h30 vous pourrez jouer à des queer games, en libre service.
  • De 11h30 à 13h, il y aura un atelier de création et d’utilisation de controllers DIY
  • De 14h à 16h30, je co-animerai un atelier d’écriture interactive avec le logiciel Twine
  • et pour bien finir la journée de 17h30 à 19h30 concert de chiptune avec Tuxic et DOTCNT

Plus d’infos voir la page sur le Wiki du RESET.

Et en bonus, une interview publiée sur le site du RESET.

❤️

- page 1 de 3