Le blog de Lizzie Crowdagger

Ici, je discute écriture et auto-édition, fanzines et livres numériques, fantasy et fantastique, féminisme et luttes LGBT ; et puis de mes livres aussi quand même pas mal
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Face au coronavirus, appliquons l'autodéfense collective

, 12:45 - Lien permanent

(Note : ce texte n’a pas grand-chose avec le contenu habituel de ce blog, mais à défaut d’avoir accès à des tribunes dans médias, on diffuse là où on peut. Une version maquettée est disponible en annexe, au format PDF ou ODT ; si vous avez envie de le reprendre pour le diffuser, n’hésitez pas !)

FACE AU CORONAVIRUS, APPLIQUONS L’AUTODÉFENSE COLLECTIVE

Depuis début 2020, le gouvernement s’est montré criminellement inefficace face à l’épidémie de COVID. Sa politique sanitaire est plus tournée vers la préservation de l’économie que de nos vies, et ne passe que par des mesures autoritaires et paternalistes (dont le pass sanitaire n’est que la dernière incarnation), au détriment de véritables campagnes de prévention.

Il y a bien des mesures qu’il serait urgent de mettre en place : la levée des brevets sur les vaccins et une véritable solidarité internationale, le financement réel de la santé publique, le maintien de la gratuité des tests, etc. Cependant, nous ne pouvons pas attendre que le gouvernement change de politique. Face à l’urgence de l’épidémie, nous pensons que nous devons faire tout ce que nous pouvons à notre niveau, maintenant et tout de suite.

LE COVID EST AÉROPORTÉ

On sait maintenant que le virus se transmet notamment par l’air. Pour éviter les contaminations :

  • on porte un masque en intérieur
    • les masques de type FFP2 ou KN95 (en forme « bec de canard ») offrent une meilleure protection et sont à privilégier
    • éviter absolument les masques à valve, car ils laissent passer l’air vers l’extérieur et ne protègent donc pas les autres
  • on aère
    • par exemple en faisant un courant d’air entre deux ouvertures avec l’extérieur
    • quand ce n’est pas possible, en utilisant un appareil dédié pour filtrer l’air (filtre HEPA par exemple, malheureusement les ventilateurs et les clims non filtrantes ne sont pas efficaces et propagent plus facilement le virus)
  • on réduit le nombre de personnes présentes en même temps
  • on évite les restaurants et bars en intérieur
  • même en extérieur, on porte le masque en cas de contact prolongé (à partir de 2 minutes), par exemple lorsqu’on discute avec quelqu’un

LE VACCIN EST EFFICACE…

Le vaccin diminue énormément les risques de faire des formes graves et de mourir du covid. Il diminue également les chances de contamination :

  • on se fait vacciner et on encourage à la vaccination
  • on aide les personnes qui ont des difficultés à prendre ou à aller à un un rendez-vous

…MAIS IL N’EST PAS UN REMÈDE MIRACLE

Même avec le vaccin, on peut encore être contaminé·e· Et même si c’est très rare, les chances de faire des formes graves ne sont pas non plus complètement éliminées :

  • même vacciné·e, on ne baisse pas la garde et on applique les mêmes gestes

ON PEUT CONTAMINER SANS LE SAVOIR

On peut être contagieux ou contagieuse sans montrer de symptômes (ou pas encore), même en étant vacciné·e. Pour éviter les contaminations :

  • on se fait tester avant et après des évènements un peu plus à risque
  • on respecte l’isolement lorsqu’on est cas contact
  • on continue d’appliquer les gestes barrières même quand on a été testé·e récemment : on peut être négatif·ve le matin d’un test et devenir contaminant·e le soir ou le lendemain

ON N’EST PAS PARFAIT·E

Chacun·e d’entre nous peut, à un moment ou à un autre, oublier ou ne pas pouvoir appliquer une partie des gestes que nous recommandons ici. Il ne s’agit pas de juger les personnes qui ne respectent pas tout scrupuleusement, mais de faire de notre mieux, collectivement, pour nous protéger. 

À l’inverse, tout le monde n’a pas le même rapport face au virus et, pour une raison ou une autre, certaines personnes sont plus inquiètes face à la maladie : même si, à un moment donné, on estime que telle protection n’est pas nécessaire pour soi, si quelqu’un d’autre nous demande de l’appliquer, on le fait ne serait-ce que pour ne pas exclure cette personne d’un lieu, d’une conversation, etc.

SUR NOS LIEUX DE TRAVAIL

On n’a pas toujours le rapport de force suffisant pour appliquer une vraie politique sanitaire sur nos lieux de travail. Mais, lorsque c’est possible :

  • on fait en sorte que ces mesures soient appliquées
  • on fait appliquer des jauges pour limiter le nombre de personnes présentes en intérieur en même temps
  • on s’assure que l’aération soit suffisante, on fait installer des capteurs de CO2, on demande des filtreurs d’air lorsque l’aération est insuffisante ou obsolète
  • on défend la possibilité de télétravailler
  • on fait appel à la grève et au droit de retrait si nos conditions de travail ne peuvent garantir notre santé face au virus

LORSQU’ON ORGANISE DES ÉVÈNEMENTS OU DES SOIRÉES

Parce qu’il est difficile pour beaucoup d’entre nous de ne plus sortir entre ami·e·s ou de faire de soirées, si on fait partie de l’organisation de festivités ou de rencontres en dehors du cadre du travail, c’est à nous de nous assurer que les conditions de protection sanitaire des participant·e·s sont assurées le mieux possible pour éviter la formation d’un cluster :

  • on demande à l’ensemble des participant·e·s de garder son masque et on s’assure collectivement que la consigne est respectée. Il ne faut pas charger des personnes de faire la police du masque mais on doit tout·e·s faire cet effort collectif et demander à celles et ceux qui ne le respectent pas de quitter les lieux
  • on aère en continu 
  • on informe les personnes présentes sur les risques de transmission du virus et comment s’en prémunir
  • pendant les repas, on fait en sorte que les participant·e·s soient éloigné·e·s de deux mètres les un·e·s des autres et jamais en face, dans un lieu le plus aéré possible

 

FACE AU COVID, PROTÉGEONS-NOUS LES UN·E·S LES AUTRES !

1846 lectures

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet