Le blog de Lizzie Crowdagger

Ici, je discute écriture et auto-édition, fanzines et livres numériques, fantasy et fantastique, féminisme et luttes LGBT ; et puis de mes livres aussi quand même pas mal
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Sortie de La sorcellerie est un sport de combat

, 21:15 - Lien permanent

La sorcellerie est un sport de combat : les tribulations de lesbiennes hooligans face à un sorcier nazi

La sorcellerie est un sport de combat  est sorti ! Ce roman est disponible en version numérique (ebook) à prix libre sur mon site, et à 2,99€ sur la plupart des plate-formes comme Amazon, Kobo, etc. Une version papier (livre broché) est également disponible pour 19€ et peut être commandée sur Amazon ou dans la librairie de votre choix.

Plongez dès maintenant dans ces tribulations de lesbiennes hooligans face à un sorcier nazi !

Quatrième de couverture

Le vieux monde se meurt, le nouveau tarde à émerger et dans ce clair-obscur surgissent les monstres. Elles sont prêtes à les recevoir.

À une époque, Razor était une sorcière, mais elle se tient maintenant aussi loin que possible de tout ce qui relève du surnaturel. Elle n’aspire qu’à boire des coups avec ses copines lesbiennes en écoutant de la musique et en tâchant de vivre avec ses problèmes d’anxiété.

Lorsqu’une nana qu’elle a rencontrée en soirée a non seulement le mauvais gout de se faire sauvagement trucider, mais aussi celui de se relever d’entre les morts sans le moindre souvenir, Razor, embêtée, se retrouve bien obligée de lui proposer son aide.

Devoir baby-sitter une toute nouvelle vampire n’est pas ce qu’elle avait prévu mais reste dans ses cordes. Ce qui l’inquiète plus, c’est que les assassins risquent bien de vouloir finir leur travail.

Razor va devoir, à nouveau, faire appel à ses connaissances occultes et enfiler ses bottes de combat. Elle est, cependant, loin de se douter que l’ennemi auquel elle devra faire face, en plus de sortir des heures les plus sombres de l’histoire, a des comptes touts personnels à régler avec elle.

Heureusement, Razor n’est pas seule, et elle pourra compter sur le soutien de ses amies qui, à défaut d’avoir beaucoup d’expertise en tueurs surnaturels, sauront au moins faire preuve d’enthousiasme face à l’adversité.

« Au pire, il n’y aura qu’à se rabattre sur des vieux slogans : mieux vaut une seconde debout que toute une vie à genoux, vivre libre ou mourir, et autres conneries dans le genre. »

Pour vous faire un avis

Pour vous faire une idée d’à quoi ça ressemble, un extrait (contenant les deux premiers chapitres) est disponible gratuitement,

Sinon, certain·e·s blogueuses et blogueurs ont eu l’amabilité de faire des critiques de ce livre, vous pouvez en consulter certaines sur :

200 lectures

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet