Une mine de déterrés

Polar dans un monde de fantasy avec des zombies, de la sorcellerie et de la lutte de classes

Une mine de déterrés, nouvelle de fantasy policière avec des zombiesDeux détectives privés, Anya et Ray, sont engagés par un syndicat pour enquêter sur l’effondrement d’une mine. Lorsqu’ils arrivent, avant même de pouvoir commencer à poser des questions, ils découvrent que la ville est en quarantaine à cause de la présence de zombies.

Y a-t-il un lien entre ces morts qui se relèvent et leur investigation ? Pour le savoir, Ray et Anya devront démêler un enchevêtrement de mensonges, et poursuivre une enquête dangereuse qui les confrontera à de la magie noire, de la corruption policière, de la colère ouvrière et aux intérêts patronaux locaux.

Une nouvelle de fantasy policière avec des zombies et de la lutte de classes

Ebook gratuit

EPUB PDF HTML

Extrait

Le sergent Leslie, actuellement chargée de mener la garde à la porte Sud de la ville de Sénéla, raffermit la prise sur son arbalète lorsqu’elle aperçut les deux étrangers qui approchaient à pied.

La première était une femme qui, quoique grande et vêtue de manière légèrement trop provocante à son goût, ne semblait a priori pas vraiment être source de troubles potentiels.

Le second était un homme qui devait mesurer près de deux mètres, était large d’épaules et avait une allure patibulaire. Son visage balafré était en partie caché par des lunettes sombres et, pour ne rien arranger, il portait un long manteau noir qui pouvait dissimuler une quantité non négligeable d’armes. C’était une incarnation du suspect parfait.

Leslie grimaça. Le manteau et les lunettes étaient vraiment en trop. Avec ce genre d’accessoires, il devait venir de la capitale.

Elle s’avança de deux pas et porta la main à son casque pour saluer les deux individus.

— Bonsoir, Messieurs-dames.

— ’soir, lança le grand type. Un problème ?

— La ville est actuellement… en quarantaine. À votre place, je passerais mon chemin.

Le gaillard jeta un coup d’œil rapide à la femme qui l’accompagnait, puis retira ses lunettes et plongea ses yeux dans ceux de Leslie. Ou plus exactement, plongea son œil unique dans ceux de Leslie, puisque celui qui se trouvait sur le chemin de la balafre était manifestement mort.

— En quarantaine ? demanda-t-il finalement. Pourquoi ?

— Morts-vivants. Je veux bien vous laisser rentrer, mais vous ne pourrez pas sortir avant que ce soit réglé. Alors, à votre place…

— Je sais. Vous passeriez votre chemin. Mais on a à faire ici.

— D’accord, soupira la garde. Je vais juste prendre vos noms, si vous le voulez bien.

— Raymond D’Arc, répondit l’homme.

— Anya Volk, fit la femme. Avec un K.

Le sergent Leslie nota scrupuleusement les noms des deux étrangers.

— Et vous venez pour… ?

— On prend des vacances.

La garde les laissa entrer, bien qu’elle n’en croyait pas un mot.

Elle fronça les sourcils lorsque Anya Volk passa devant elle. Elle trouvait qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas.

Pour commencer, la femme était beaucoup trop poilue. Et puis, il y avait sa voix. Leslie comprit alors : la femme n’en était pas réellement une. Leslie sourit. Les deux étrangers venaient bien de la capitale, pas de doute là-dessus.

Lire la suite

Livre papier

Cette nouvelle fait partie, avec trois autres, du recueil Sorcières & Zombies.

Commander (8€, 102 pages)

Licence libre copyleft

Licence Creative Commons
Une mine de déterrés de Lizzie Crowdagger est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International. Les fichiers sources (au format Markdown) sont disponibles sur Github.

Prix libre

Ce texte est à prix libre : vous pouvez le lire sans rien débourser, mais si vous l’avez apprécié, vous êtes invité·e à ou à me soutenir sur Tipeee.

Votre avis sur ce livre

5/5

  • Note : 5
  • Votes : 1
  • Plus haute : 5
  • Plus basse : 5

Dans le même univers...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.