Mot-clé : erekh

dimanche, septembre 23 2018

Pas tout à fait des hommes

Pas tout à fait des hommes, roman de fantasy

Une guerre inévitable. Un amour interdit. Une révolte violente.

Kalia, la seule elfe de la ville à travailler dans la garde, se contente d’ordinaire d’essayer de survivre et d’éviter les ennuis… Du moins, jusqu’au jour où elle rencontre Axelle, une voleuse démoniaque qui va bouleverser sa vie.

Avant de réaliser ce qui lui arrive, Kalia va se retrouver confrontée à des orcs révolutionnaires, des nains remontés, un général belliqueux, un vampire gay et son amie imaginaire, une prophétie obscure, des conflits politiques, une épée sacrée, un Élu au coeur pur, ainsi qu’une multitude d’autres choses potentiellement mortelles mais au nom moins impressionnant.

Malgré elle, elle risque bien d’être impliquée dans des évènements qui pourraient ébranler le monde.

À mi-chemin entre Terry Pratchett et Ken Loach, un roman qui revisite les codes de la fantasy avec humour et révolte.

Lire la suite...

Dans le même univers...

dimanche, avril 8 2018

Une mine de déterrés

Une mine de déterrés, nouvelle de fantasy policière avec des zombiesDeux détectives privés, Anya et Ray, sont engagés par un syndicat pour enquêter sur l’effondrement d’une mine. Lorsqu’ils arrivent, avant même de pouvoir commencer à poser des questions, ils découvrent que la ville est en quarantaine à cause de la présence de zombies.

Y a-t-il un lien entre ces morts qui se relèvent et leur investigation ? Pour le savoir, Ray et Anya devront démêler un enchevêtrement de mensonges, et poursuivre une enquête dangereuse qui les confrontera à de la magie noire, de la corruption policière, de la colère ouvrière et aux intérêts patronaux locaux.

Une nouvelle de fantasy policière avec des zombies et de la lutte de classes

Lire la suite...

Dans le même univers...

jeudi, septembre 17 2015

Blonde à forte capacité pulmonaire

Blonde à forte capacité pulmonaire, nouvelle de fantasy

Kalia est une elfe blonde à forte capacité pulmonaire.

Blonde, c’est indiscutable. Même si ses longs cheveux ne sont pas, en ce moment, très propres, ils en sont pour le moins jaune pâle ; il n’y a donc pas de doute à ce sujet.

Elfe, cela se voit moins. En fait, la seule chose qui permet de dire que Kalia en est une, ce sont ses oreilles pointues, mais elles sont en général cachées par les cheveux mentionnés précédemment. Elle n’est ni grande, ni mince, comme le sont la majorité de ses congénères ; à vrai dire, elle est plutôt petite et elle a pris quelques kilos dernièrement. En ce qui concerne l’éblouissante beauté elfique, tout est dans l’œil de l’observateur, mais il faut reconnaître que la plupart des observateurs ne semblent pas si éblouis que ça.

Quant à sa capacité pulmonaire, même si sa poitrine est significativement moins volumineuse que la moyenne des femmes adultes, elle est plutôt forte, puisque Kalia entame sa troisième minute sous l’eau et qu’elle n’a pas encore perdu connaissance.

Si elle se trouve actuellement sur le fond vaseux de la Malsaine, le fleuve qui traverse la ville de Nonry et qui mérite particulièrement son nom en aval de celle-ci, ce n’est pas parce qu’elle a envie de batifoler dans l’eau. La raison à sa présence ici, c’est qu’elle a été jetée d’un pont, pieds et poings liés, attachée à une solide barre en fonte ; et c’est, indirectement, parce qu’un homme bien habillé est venu frapper à la porte de son appartement il y a deux jours.

Lire la suite...

Dans le même univers...