Dykes vs Bastards, toutes les gouines détestent la police

Hell B☠tches : Dykes VS Bastards

Toutes les gouines détes­tent la police

Dykes vs Bastards, toutes les gouines détestent la police

Dykes VS Bas­tards est une nou­velle un peu par­ti­c­ulière, puisqu’elle est par­tie d’une sorte de défi lit­téraire « blague ». Frus­trée par la répres­sion poli­cière depuis le début du mou­ve­ment con­tre la loi tra­vail (et en par­ti­c­uli­er la journée du jeu­di 28 avril), de pren­dre des coups et des gaz lacry­mogènes sans pou­voir répon­dre aux policiers, de voir des potes par­tir en prison ou à l’hôpital, j’avais annon­cé en plaisan­tant que, pour chaque gazage, chaque éclat de grenade, chaque coup de matraque, je tuerais un polici­er dans mon prochain roman.

Ce n’était pas une idée très sérieuse, mais elle a plu à pas mal de gens, et j’ai eu cette idée de nou­velle, reprenant les per­son­nages d’Une auto­bi­ogra­phie trans­sex­uelle (avec des vam­pires), qui a com­mencé à ger­mer. Alors que j’avais vrai­ment eu du mal à écrire depuis un cer­tain temps, j’ai réus­si à la rédi­ger en quelques jours, sans doute parce qu’il y avait un aspect cathar­tique dont j’avais besoin à ce moment là.

Lire la nouvelle

Ebook gratuit

Vous pou­vez lire ce texte ci-dessous, ou la télécharg­er ici aux for­mats suivants :

Licence libre copyleft

Licence Creative Commons

Ce texte de Lizzie Crowdag­ger est mis à dis­po­si­tion selon les ter­mes de la licence Cre­ative Com­mons Attri­bu­tion — Partage dans les Mêmes Con­di­tions 4.0 Inter­na­tion­al. Les fichiers sources (au for­mat Mark­down) sont disponibles sur Github.

Ce texte est disponible à prix libre inté­gral : même si vous pou­vez y accéder gra­tu­ite­ment, vous êtes invité·e à faire une contribution.

Vous pou­vez notam­ment me soutenir via un abon­nement men­su­el, et déblo­quer du con­tenu en avant-pre­mière ain­si que quelques con­trepar­ties, ou faire un don ponctuel.

Dans le même univers

Texte intégral


A propos Lizzie Crowdagger

Écrivaine holistique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.